L’événementiel : un domaine riche et dense

Après une immersion sein d’une agence événementielle – Like Event, basée dans le 16ème arrondissement de Paris, j’ai eu la chance de découvrir les métiers de ce domaine et pouvoir m’en imprégner. Aujourd’hui, j’ai choisi de partager mon expérience en événementiel durant ces six derniers mois.

événementiel

Les tâches en événementiel

Ce métier qu’est « chef de projet événementiel » et assez complexe et difficile à définir dans la mesure où des tâches très diverses sont réalisées. Après mon arrivée dans l’agence, j’ai eu l’impression que cette discipline, qu’est l’événementiel, s’apparentait à un enseignement un peu « éparpillé ». J’ai, donc, été un peu perdue dans cette masse d’informations et de tâches. Il est vrai, que dans ce domaine, il faut savoir être polyvalent. C’est-à-dire, être capable de s’occuper de plusieurs tâches ou postes dans un même temps. Il faut savoir faire preuve de souplesse et aménager son emploi du temps en fonction des urgences. L’organisation est, de ce fait, incontournable. Elle permet de structurer les tâches qui s’avèrent nombreuses et qui, peuvent être très différentes les unes des autres.

Cependant, là où est la difficulté, c’est que notre organisation peut être bousculée en un temps. De nouvelles missions s’ajoutent ou se modifient en fonction de la demande. Il faut donc, être capable de s’adapter à chaque situation. Il faut toujours garder un créneau horaire pour les imprévus. J’ai appris, au cours de ce stage, que s’adapter aux situations veut dire aménager son emploi du temps, adapter ses outils de travail et son fonctionnement pour répondre aux différents contretemps.

Savoir-faire et événementiel

D’autre part, j’ai remarqué, qu’il est très important d’élargir son savoir-faire : pouvoir maîtriser les différents logiciels, rédiger des présentations, faire de la négociation commerciale, créer des visuels, agir dans la logistique, etc. Ici, ma formation généraliste a été un atout.  J’ai pu apporter mes compétences en informatique, notamment, pour proposer différents visuels. De plus en plus de métier demande une formation généraliste et des compétences diversifiées, en événementiel.

Cela nous permet de pouvoir « toucher à tout » et d’optimiser son temps de travail. J’ai remarqué que les compétences des membres de l’agence étaient différentes et complémentaires dans leur travail. Chacun étant issu d’une formation différente est capable, à différents niveaux, de réaliser ou d’assister les autres membres dans ses tâches. La polyvalence d’un chef de projet événementiel est un atout pour l’agence. C’est ainsi que je me suis rendu compte, qu’en communication, il était très important d’être capable de maîtriser le plus d’outils possibles. Effectivement, il ne faut pas se restreindre à une seule tâche !

En réalisant ce stage, j’ai appris à passer d’un dossier à un autre, à améliorer ma réactivité face à l’urgence. Tant dans la partie logistique que la partie production, j’ai améliorer ma réflexion quant aux problèmes à gérer. J’ai aussi appris à affiner mon attention concernant différents sujets. En effet, en événementiel, il faut penser à tous les détails. Il faut pouvoir appréhender les demandes clients, en amont, et proposer des solutions adéquates.

événementiel

Événementiel et relationnel

Il ne faut pas négliger que, dans ce domaine, il faut entretenir son relationnel. Les relations que l’on entretient avec les prestataires et les clients sont très importantes et stratégiques. En effet, il faut être capable de s’accommoder au fonctionnement de chaque client et prestataire. On doit être capable de cerner rapidement les personnes pour lesquels, ou avec lesquels on souhaite travailler. Ce qui permet de répondre à la demande mais, surtout, de valider un contrat. Le réseau, ici, est primordiale. Il faut, en effet, avoir un large carnet d’adresse. Il faut l’entretenir régulièrement pour ne pas se faire oublier mais, aussi pour potentiellement, décrocher de nouveaux contrats.

La dimension relationnelle, dans le métier d’organisateur événementiel, est de loin la plus importante dans la pratique de ce dernier. Ici, j’ai appris à adapter mon attitude face aux personnes à qui je m’adressais. Effectivement, cet exercice a été très professionnalisant, pour moi, et m’a permis de comprendre l’importance du relationnel et de la communication que cela engendrait en fonction de l’interlocuteur. Il était très intéressant et formateur de travailler mon discours à cet effet.

Le secteur d’activité

Concernant le secteur d’activité, j’ai remarqué qu’il y avait énormément de concurrence et donc d’insécurité. Cette dernière concerne les clients et les projets. Un chef de projet doit toujours être « à la page ». Il doit voir plus loin, proposer de nouvelles idées pour répondre aux appels d’offres et être efficace en tant qu’agence. Il s’agit d’approfondir en permanence ses recherches, d’être curieux du monde dans lequel nous évoluons tous les jours, en évènementiel, et plus largement en communication, il faut faire face aux nouvelles avancées. Cela oblige à la profession d’être sur le « qui-vive », de s’adapter, d’être polyvalent. Il s’agit, également, d’être ouvert et conscient de l’environnement extérieur afin de répondre au mieux à la demande. Le marché, et le monde dans son ensemble, étant en constante évolution. Cela ne permet pas à l’agence de rester sur ses acquis sinon d’évoluer dans son sens.

événementiel

Événementiel et vie privée

J’ai également pris conscience d’un point important quant à ce secteur, et ce, après la réalisation de mon stage, qui est le risque que le professionnel empiète sur la vie privée. Du fait que l’on doit adapter son temps en fonction des imprévus et qu’il faut se rendre disponible pour le client. Le temps de travail peut empiéter sur le temps personnel. Nous avons, à plusieurs reprises, dû travailler tard le soir pour des productions ou des urgences de dernières minutes. Nous avons même dû répondre à certains emails le week-end …

Il est donc, nécessaire, dans ce genre de métier de toujours être connecté et de se rendre disponible sur son temps personnel. Avant de s’engager dans cette branche, il faut donc être conscient qu’il est nécessaire de ne pas compter ses heures de travail. Il n’est pas négligeable de faire passer le professionnel avant le personnel, dans certains cas. Cela peut avoir un impact à long terme et il est important de le comprendre avant de s’engager dans ce domaine qu’est l’événementiel.

 

Louison Le Breton

 

Laisser un commentaire