Sónar Festival : icone de la fête à Barcelone

Scène du Sónar Festival la journée

Sónar Festival : Musique, créativité et technologies

Origines du festival

Dorénavant, le festival est connu mondialement et un des plus gros festival d’Europe. le Sónar Festival nait sous le soleil barcelonais en juin 1994, le festival est intitulé « Sónar advanced meeting ». Crée par le journaliste spécialisé en musique, Ricard Robles et les musiciens et plasticiens Enric Palau et Sergio Caballero. Le premier festival a eu lieu au Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (Sónar by Day) et le club Apolo (Sónar by Night). Depuis c’est avec des grands noms de la musique comme Holger Czukay, Mixmaster Morris, Laurent Garnier, Sven Väth, Atom Heart, et Trans Global Underground, entre autres. De plus ce premier événement, qui comprenait la Foire aux disques et la Foire technologique ( le précurseur de ce qui est maintenant plus connu sous le nom de Sonar + D) a réuni près de 6 000 personnes et 40 représentants des médias espagnols.

Affiche du Sonar festival en 1994
Affiche du Sónar festival en 1994

L’année 1997 a marqué un tournant pour le festival. Lorsque Sónar by Night a déménagé dans un nouveau lieu, il tripla sa capacité. Avec la fin des années 1990, la croissance est considérable: de 18 000 visiteurs. En 1996 à 28 000 en 1997. 38 000 en 1998, 43 000 en 1999 et plus de 53 000 en 2000.

Sónar Cinema et Sonarama

1999 a vu la création de Sónar Cinema, qui proposait un programme comprenant 18 projections incluant des courts métrages, des documentaires, des sélections de clips et des œuvres d’art vidéo. Cette même année, SonarMàtica était organisée par Oscar Abril Ascaso, et mettait l’accent sur ce qui se passait à l’époque dans l’art numérique à Barcelone, avec des œuvres de Rafamateo, Juanjo Sáez, Orange World, Vasava et Josep Baga. SonarMàtica se concentrera ensuite sur des thèmes spécifiques: Berlin en 2000, Londres invisible 2001, Helsinki en 2002, 10 ans de Sónar en 2003, micronations en 2004, aménagement paysager du XXIe siècle en 2005, la culture connectée « Always On » en 2006, la magie en 2007, les films en 2008, les instruments artisanaux en 2009, la robotique en 2010, les portraits en 2011, en collaboration avec le festival OFF, et les nouveaux projets de l’UPF en 2012.

En 2002, Sonarama, espace d’exposition axé sur la création sonore et audiovisuelle, voit le jour avec des œuvres (d’Edwin Van der Heide, de Christian Marclay, de Roland Olbeter, de Francisco Lopez, de Thomas Köner, de Radioqualya et de Mike Nelson entre autres) présenté pour plusieurs festivals au Centre d’Art Santa Mònica.

les artistes du Sónar festival

Le Sónar festival regroupe chaque année différents artistes de renommées différentes. Chaque année le festival fait venir des artistes légendaires du monde de la musique électronique. Des artistes moins connus sont également invités. C’est une occasion pour eux de donner leur maximum et offrir un show exceptionnel.

En 2017, plus 123 000 personnes sont présentent pour assister au show d’un cinquantaine d’artistes différents.  Parmi eux : Deena Abdelwahed et Carl Craig.

Deena Abdelwahed

Deena est une artiste venant de la scène de musique alternative tunisienne. Elle marche pour injecter une dose d’innovation et l’expérimentation dans la musique électro. En donnant une touche personnelle aux rythmes urbains et l’énergie à la musique d’avant-garde, elle commence en accompagnant le jazzman Fawzi Cheki-li et le groupe « So Soulful ». Plus tard en 2011, elle rejoint le collectif de Dj the World Full Of Bass, présenté par Zied Meddeb Hamrouni, un des premiers interprètes de musique électronique expérimentale en Tunisie. Juste avant son déplacement vers Toulouse en 2014, elle à fait des lives avec les artistes d’Arabstazy dans des nombreuses villes européennes et nord-africaines.

En marchant maintenant seule, elle est supportée(soutenue) par des artistes comme Morphosis, Acid Arab, Bachar mars-Khalifé ou Débruit. Elle a joué à beaucoup d’événements comme le festival CTM à Berlin, le Sound of Stockholm. Mais aussi au festival RBMA, à Villette Sonique à Paris, au festival des Transmusicales à Rennes. Et cette année au Sónar Festival.

Sa performance fut remarquée par le New York Times. Elle a figurée dans son top 15 performances du festival. Il est écrit : « Deena Abdelwahed’s D.J. set was filled with sounds from her home, Tunisia, sampled and layered as she pleased. She had the international beats of house and techno at her disposal, but North African hand drums, finger cymbals and men’s and women’s voices stayed in the foreground — for her, not exotic at all. »

Carl Craig presents Versus Synthesizer Ensemble.

Cette année Carl Craig était également présent avec son projet Versus. Ce projet initié en 2008 avec un live unique à la Cité de la Musique à Paris. Il s’associe avec l’orchestre des Siècles dirigé par François-Xavier Roth. Moritz von Oswald et le célèbre pianiste Francesco Tristano font également partis du projet. Tous ensembles ils revoient les classiques de Carl Craig en orchestrant ses morceaux.

De plus sa performance est également remarquée par le New York Times : « The Detroit techno producer got a homage to his catalog this year: “Versus,” an album of orchestral arrangements of his music. Five keyboardists joined him onstage to play them live (along with what sounded like some of the orchestral tracks) while he supplied the beats. The arranger, Francesco Tristano, was on piano, adding some improvisational flourishes; lest anyone forget, techno and classical Minimalism were never far apart. »

Les 25 ans du Sónar Festival.

Pour fêter ses 25 ans, le festival voit les choses en grand et veut lancer le projet « Sónar Calling GJ273b« . Celui-ci consisterais à contacter des extraterrestres. Le festival souhaite rentrer en contact avec l’Étoile de Luyten. Celle-ci est située dans la constellation du Petit Chien qui est à 12,6 années lumières de la Terre.

Les artistes sélectionnés pour le festival vont à travers des compositions uniques  représenter l’histoire du festival avec la musique électronique. L’artiste Alva Noto à décidé d’enregistrer le rythme cardiaque de sa fille. Ensuite, Autechre, c’est basé sur les 449 nombres premiers pour sa composition. Quant à lui Jean-Michel Jarre envoi un hommage au film Rencontres du Troisième Type.

Parabole utilisé par le Sonar Festival pour contacter les extraterrestres avec de al musique.
Parabole utilisée par le Sónar Festival pour contacter les extraterrestres avec de la musique.

Par Louis Bichon , étudiant en événementiel au sein du MBA CME 2017-2018 de l’EFAP Paris.

Laisser un commentaire